antistatique / 2013

installation, calcaire de la côte d’albâtre, bois, papier ponce , dimensions variables

.le

18 juillet 2013 un pan de falaise s’écroule dans l’océan à Saint-Jouin-Bruneval en Seine-Marirtime : 30000tonnes de roches se répandent sur les plages. à partir de morceaux de calcaire ramassés sur la plage d’Etretat, la main reprend le mouvement naturel de la mer pour traduire et condenser l’érosion du paysage. L’installation traduisant le paysage est aussitôt détruite. Seul le triptyque photographique persiste à l’érosion.

.

les restes (d’après antistatique, 2013)