l’effet kamal (ou les conséquences d’une métaphore)

réalisé avec Hassan, rencontré à Nantes en 2016. Nous nous enseignions réciproquement l’arabe et le français. Ces échanges se traduiront par la lecture d’un texte paru dans Apulée – Galaxies identitaires #1 « Fragments d’octobre » de Mohammed Idali, calligraphe et poète traduit par Touria Ikbal.


l’effet kamal #2
l'effet kamal
l’effet kamal #1
soit 2 individus