Anguilla(s) – en passant par la mer sans rive / recherche en cours


En 1888, Etienne-Jules Marey étudie le mouvement de l’anguille par la chronophotographie.

Aujourd’hui en voie de disparition, l’anguille européenne ou Anguilla anguilla continue à traverser l’Atlantique pour rejoindre l’anguille américaine, Anguilla rostrata, dans la mer des Sargasses, mer sans rives, pour se reproduire et reprendre son cycle de développement. Ce poisson migrateur passe ainsi du leptocéphale à la civelle, à l’anguille jaune puis à l’anguille argentée, avec une grande plasticité qui lui permet de s’adapter au milieu salin, en eau saumâtre et douce.

Ce projet est une enquête autour de l’image fixe et l’image du/en mouvement, en suivant l’anguille entre l’estuaire de la Loire et l’estuaire du Saint-Laurent.

Anguille nageant. Chronophotographie sur pellicule mobile / Etienne-Jules Marey – Meudon / Source : Bibliothèque patrimoniale catalogue en ligne des archives du Collège de France

.

« là où il y a des joncs au bord de l’eau »
confluence(s)