la traverser / 2015

installation sonore, durée 31min

« La traverser » c’est l’action du verbe lu, et à la fois l’évocation orale du substantif féminin évocateur d’une étendue spatiale et temporelle que l’on traverse. C’est ce rapport entre action et espace qui est interrogé dans cette installation sonore.

L’enregistrement de paroles, silences, respirations et bruits de pages, construit un espace mental chez le visiteur. Tandis que les silences, les vides participent à la juxtaposition de son propre cheminement à celui écouté, le texte quant à lui propose un ensemble de réflexions autour du rapport corps-environnement.

En 2015, durant 3 mois, Marjorie Le Berre entreprenait un voyage construit autour de l’idée de la traversée géographique et mémorielle. Forme de voyage initiatique, cette traversée s’est équilibrée entre terre et mer : 42 jours à bord d’un porte-container reliant la France à Trinidad-et-Tobago, et 42 jours sur l’île de Trinidad. L’écriture quotidienne durant ces 84 jours a donné lieu à 9 carnets de voyage dont les morceaux choisis sont extraits.

Fragments d’un tout, les éléments lus de manière antéchronologique, sont décontextualisés, et invite le spectateur à suivre les différentes réflexions et théorèmes autour de thèmes qui ont jalonnés l’ensemble de la traversée: prise de position, équilibre, mémoire, déplacement dans un environnement géographique et social, sans description du paysage traversé.

En écoute répétée, l’installation sonore offre la possibilité d’apprivoiser les sensations émanent des propositions, dans lesquelles le visiteur peut se perdre et/ou juxtaposer ses propres impressions, pour continuer à interroger ce qui reste d’un voyage au delà de l’image.