vertige océanique / 2015

 vidéo – 1min45

«La route qui monte et la route qui descend est une seule et la même»  (Héraclite)

Les quatre murs d’une pièce sont investit par une vidéo muette identique présentée en boucle avec sur chaque mur une légère désynchronisation par rapport au suivant.

Le regardeur doit se mettre à tourner pour pouvoir suivre la main qui effleure une ligne à peine visible, et tente d’échapper à l’espace de projection. 

Les éléments graphiques présents ainsi que le mouvement de cadrage construisent un espace instable sur lequel le regard se heurte, interrogeant la limite, l’enfermement,  et son antinomique passage pour une mise à l’épreuve de l’équilibre du regardeur et le vertige potentiel résultant d’une immersion.

vertige océanique (schéma de montage)