Tu touche avec les yeux…

Passer d’un continent à l’autre en approximativement 240heures, procure la même sensation que se placer devant un globe terrestre, le mettre en orbite et placer son doigt sur la terre qui se présente à vous quand il s’arrête de tourner.

C’est la terre qui vient à vous.

C’est alors que la carte se replie sur elle-même, se condense en une sphère. Par un illusoire changement d’échelle, on a la sensation de pourvoir la prendre dans ses bras, d’être capable d’en comprendre l’étendue.

Mais on la voit et on ne la touche pas.