A son insu

La ligne d’horizon dessinée par l’homme fasciné par la prise de hauteur sur le monde dessine les contours d’un paragraphe non justifié.

Traduisant ses impulsions babéliennes, elle est sismographe de l’homme bâtisseur.